Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Corée du Sud : Vieillissement, Les Kims, Rumeur, Mode, Usuriers mineurs, Santé

04 octobre

Société – La Corée du Sud va devenir une société très âgée d’ici une quinzaine d’années, prédit le bureau des Statistiques coréen. Les plus de 65 ans (séniors) représenteront plus d’un cinquième de la population. Le chiffre de 20.8% de la population est indiqué. La société qui compte 11% de séniors aujourd’hui deviendra une société âgée d’ici 2018 avec 14.3% de sa population et n’aura besoin que de huit années pour devenir en 2026 une société super-âgée. Plus rapide que le Japon (entré dans une société super-âgée en 2006) et les pays développés. Le nombre de travailleurs entre 15 et 64 ans est de 6.6 en moyenne par sénior mais tombera à 5 d’ici 2020 et à 3 d’ici 2030.
Santé – En Corée du Sud, on va rarement chez le médecin, mais très souvent à l’hôpital. Les services de santé sont faits ainsi. Mais afin d’éviter de trop fréquentes visites pour des maladies mineures pouvant être soignées simplement, le ministère de la santé a décidé d’augmenter de 70% la participation des patients aux frais pour des traitements d’angines ou de problèmes de pression sanguine. Objectif : réduire la fréquence des visites à l’hôpital et dynamiser la consommation de médicaments dans les petits cliniques de quartier. 52 maladies ont été sélectionnées par le ministère dans le cadre de cette réforme.
Internet – Les fausses rumeurs diffusées sur la toile sont vivement condamnées en Corée du Sud. Un homme âgé de 47 ans a été condamné à payer 2 millions de wons pour avoir posté sur son blog des informations malveillantes portant sur la personnalité télévisée Lee Kyung-Sil. Il était poursuivi pour diffamation. Il dévoilait en avril dernier que Lee Kyung-Sil avait divorcé et s’était remarié avec son amant qui était membre d’un gang de Séoul.
Corée du Nord – Kim Jong-Nam n’est pas le plus apprécié des fils de Kim Jong-Il. Il aurait même échappé plusieurs fois à des tentatives d’exécution commandité par le dictateur nord-coréen. Exilé depuis bien longtemps de Corée du Nord, Jong-Nam dévoile quelques informations sur la société nord-coréenne et ce en utilisant sa page Facebook. Il décrit aussi bien le pouvoir en place que son frère, Jong-Un, qu’il n’épargne pas alors que celui-ci est en train de prendre la tête du pays. Découvert par les médias samedi, Jong-Nam a supprimé quelques connections dont celles avec son fils Kim Han-Sol dont étaient dévoilés récemment la future destination universitaire, compte Facebook créé sous le nom de « Kim Chol ». (de gauche à droite, Kim Jong-Il, Kim Jong-Nam, Kim Han-Sol)
Mode – Concours de minirobe blanche et noire sur la scène du cinéma CGV d’Apgujeong au Sud de Séoul. Hier matin, pour la sortie du film « Couples » de Jeong Yong-Gi, Lee Si-Yeong (29) et Lee Youn-Ji (27) ont choisi de s’accorder sur le style mais pas sur les couleurs, ou alors d’une manière contraire, en choisissant respectivement le noir et le blanc pour leur minirobe. Elles ont eu un peu plus de goût que le groupe de K-Pop « A Pink » qui la veille s’est présentée dans des mini-jupes rose-bonbon à paillettes pour le Dream Concert K-Pop 2011…
Finance – La crise financière ne frappe pas que les adultes. Des écoliers l’ont bien compris et ont profité du besoin constant d’argents des Coréens pour proposer des prêts dits usuriers. La police de Namdong à Incheon a ainsi mis la main sur des écoliers après que 15 camarades se soient plaints aux autorités. Le groupe d’élèves proposait de prêter 65 000 wons et en demandaient 500 000 en retour, un remboursement possible sur plusieurs semaines. Les jeunes étaient obligés de voler à leurs parents pour rembourser leur dette.

Vous pourriez aussi aimer

1 avis

  1. En Coree du sud on va très souvent voir le médecin mais on dit toujours qu'on va a l’hôpital même si ce ne sont que des petits dispensaire ou des cabinets avec un seul médecin.

    RépondreSupprimer