Corée du Sud : Occupy change les règles de la finance

17.10.11

Finance – Les autorités financières de la quatrième économie asiatique, la Corée du Sud, semblent adapter leurs discours aux oreilles de la population alors que se profile une manifestation de grande envergure sur l’île de Yeouido, le quartier financier de Séoul. La commission des services financiers a indiqué qu’elle se tenait prête à revoir les règles sur les salaires anormalement excessifs ainsi que les larges dividendes des banques, des sociétés de titres financiers et de toutes sociétés spécialisées dans la finance.

Les 18 banques locales ont enregistré un profit net combiné de 10 000 milliards de wons sur le premier semestre ce qui ne laisse pas de doute au gouvernement que la finance privée pourrait atteindre les 15 000 milliards de profit net d’ici la fin d’année (voire les 20 000 milliards, soit 17,28 milliards de dollars) pour certains experts), un objectif fixé par le monde de la finance coréenne en 2007 et qui dépasserait tous les records atteints jusqu’à présent. Bref, des chiffres vertigineux qui promettent un bel avenir pour les employés du secteur bancaire et financier. A moins que la commission des finances réussissent à raisonner les grands patrons de la finance en leur conseillant de limiter les bonus et autres dividendes pour se préparer à un possible choc financier international dans les mois qui viennent.

Sur les cinq dernières années, les quatre plus grandes sociétés finan
cières du pays (Shinhan Financial, Woori Financial, KB Financial et Hana Financial) ont versé pas moins de 3 800 milliards de wons de dividendes, soit 17.5% de leur profit net sur la période. Shinhan serait la plus généreuse à en croire la commission avec 22.9% de dividendes, suivi de Woori avec 14.6%, Hana avec 11.5% et KB avec 9.7%. Du côté des banques, les sept grandes banques (Kookmin, Woori, Shinhan, Hana, SC First, Citibank et Korea Exchange) ont également bien récompensé leur staff avec 10 500 milliards de wons, soit 32.5% de leur profit net. Les maisons de courtage ont versé 1 800 milliards de wons de dividendes soit 32.4% de leur profit. L’industrie de la finance a en tout état de cause le sourire, le salaire moyen dans la finance atteignant les 6.27 millions de wons par mois cette année (pour les quatre plus grands groupes financiers précités), Shinhan remportant la palme avec un employé payé en moyenne 7,52 millions de wons.

Tout cela annonce une fin de mois d’octobre peu radieuse pour le quartier financier de Yeouido qui devrait voir des manifestations massives sous le mouvement Occupy afin donner un caractère global aux événements qui frappent les Etats-Unis actuellement…

Vous pourriez aussi aimer

1 avis

  1. Bonjour,

    Article très intéressant comme d'habitude. Pourriez-vous me citer la source? car je souhaiterais en savoir un peu plus. Merci bien,

    Marcel

    RépondreSupprimer