Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Différents niveaux d'épices pour le gochujang

02 avril

Société – C’est le ministère de l’agroalimentaire, de l’agriculture, de la forêt et de la pêche qui est à l’origine de cette nouvelle décision. En accord avec les producteurs de gochujang, la sauce pimentée coréenne, le gouvernement a décidé de proposer cette sauce avec différents niveaux d’épice aux consommateurs à partir du mois prochain. Un accord a été signé entre les différentes parties pour mettre en place une standardisation des ingrédients. L’objectif n’est pas difficile à comprendre. Chacun sait que la Corée du Sud souhaite développer sa gastronomie à l’étranger. Et vu le degré d’épices actuellement présent dans le gochujang, les exportations risquaient vite d’être limitées. Proposer différents niveaux d’épices permettra aux consommateurs de choisir leur sauce non pas en fonction de la marque, mais en fonction du niveau d’épices utilisés pour faire la sauce. Les neuf plus grands producteurs coréens sont tous tombés d’accord sur ce projet. Une notification publique sera faite au mois de mai afin d’informer les consommateurs. Une unité spéciale sera également créée pour mesurer le degré d’épices des différentes sauces proposées : la Gochujang Hot Taste Unit (GHU). Identifié par la quantité de capsaïcine (capsicum), composant responsable du goût épicé des sauce chili, le GHU classifiera les sauces coréennes en cinq catégories. La base sera « doucement épicé », « légèrement épicé », moyennement épicé », « très épicé » et « extrêmement épicé ». Un degré présenté sous forme de baromètre devra donc être présent sur les produits vendus en magasin. Les deux géants spécialistes du gochujang Daesang et CJ utilisaient déjà leur propre labellisation sur leur produit pour quantifier le degré d’épices. Ils adapteront donc les standards imposés par le gouvernement.
Arosmik, le 2 avril 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis