Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Soucis et satisfactions des étrangers à Séoul

15 avril

Séoul – La ville de Séoul mène l’enquête. Pour la septième enquête du genre lancée en 2003, la ville de Séoul est allée interroger 46 153 citoyens âgés de plus de 15 ans dans 20 000 foyers et 2 500 résidences internationales. En 2009, la capitale sud-coréenne comptait 256 000 résidents étrangers, un chiffre en augmentation depuis 2003 mais en léger ralentissement depuis deux ans dû à la crise économique internationale. Il y aurait ainsi plus de femmes que d’hommes (52% contre 48%) et les quadragénaires seraient les plus nombreux (27% contre 21% pour les trentenaires et les quinquagénaires). Au niveau des nationalités, les asiatiques sont en position largement dominantes avec 90% des étrangers venant de la zone orientale et donc les trois quarts sont de l’Empire du Milieu. Au niveau des soucis rencontrés par les étrangers, les coûts de scolarisation restent un blocage. Environ 51% des expatriés estiment que les coûts excessifs de scolarisation sont le plus grand souci pour l’éducation des enfants en Corée du Sud. Les Chinois sont les plus concernés par le problème avec 65% d’entre eux soulevant le problème. Les Taïwanais estiment de leur côté que le nombre d’écoles n’est pas suffisant alors que les Européens soulignent la difficulté à communiquer avec les Coréens. La ville annonce déjà qu’une école internationale verra le jour à Sangam en avril 2011 avec des prix abordables pour les étrangers. Au niveau des satisfactions, les expatriés soulignent la sécurité dans le centre ville et l’environnement résidentiel. L’environnement économique et les installations d’éducation se placent en dernière position des points forts de la ville. Les transports publics reçoivent un très haut taux de satisfaction de la part des Séouliens et des expatriés. La ligne 9 en particulier, opérée par Seoul Line9 Operation (Veolia Transport et Rotem), obtient une note de 6.5 sur 10 par les locaux et 8.12 par les étrangers, devenant ainsi le meilleur moyen de transport de la ville. Les Chinois sont les plus satisfaits par les bus alors que les américains et les anglais préfèrent les taxis. Environ 38% des Séouliens ne voient pas d’inconvénients à épouser un expatrié, mais le taux d’acceptation d’une société multiculturelle a chuté de un point de pourcentage comparé à l’an dernier. Les jeunes sont comme vous l’imaginez les plus ouverts à une société multiculturelle.
Arosmik, le 15 avril 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis