Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

L'espion de Chine venant du Nord était Sudiste

13 avril

Corée du Nord – Les procureurs ont arrêté un homme originaire de Corée du Sud qui s’occupait, à la demande express de Pyongyang, de chasser les nord-coréens réfugiés en Chine pour les renvoyer en Corée du Nord. Cet espion avait également pour objectif de collecter des informations sur les personnes qui aidaient les nord-coréens à s’enfuir de leur pays et sur les installations militaires. Ce genre d’activité est malheureusement pour lui condamnable car cela viole le National Security Law qui n’autorise personne à contacter les nord-coréens sans l’accord préalable du gouvernement. Toute activité avec la Corée du Nord non-déclarée est punie. Cet homme âgé de 55 ans a avoué avoir été conquis par le discours d’une espionne nord-coréenne alors qu’il était en Chine de manière illégale et travaillait dans le milieu de la drogue à la fin des années 90. En 2000, il a eu droit à une formation à Pyongyang avant d’être renvoyé en Chine en tant qu’agent spécial pour chasser les réfugiés nord-coréens sortis illégalement de la péninsule nord. Il vivait depuis avec cette femme nord-coréenne et travaillait en tant qu’espion à la solde du « Cher Leader » Kim Jong-Il. En 2002, sa mission était de collecter de l’information sur les agents répartis en Chine pour les services d’intelligence nationale ainsi que sur les institutions sud-coréennes basées dans l’Empire du Milieu. Les procureurs sud-coréens pensent par exemple qu’il aurait interrogé le propriétaire d’un restaurant à Yanji dans la préfecture autonome coréenne du Nord de la Chine (Yanbian) dont il soupçonnait cacher un officier de l’armée nord-coréenne qui avait fait défection. Alors qu’un de ses complices s’est fait arrêté en Chine et a été condamné à 18 ans de prison, cet homme a décidé de rentrer en Corée du Sud où il s’est fait interpelé avant même de sortir de l’aéroport. Les procureurs et les services secrets sud-coréens poussent les investigations pour trouver d’autres complices de ce chasseur de nord coréens.
Arosmik, le 13 avril 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis