Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

L'identification sur Internet bientôt supprimée ?

09 avril

Internet – Le gouvernement serait-il allé trop loin sur la législation sur Internet ? C’est une question que se pose actuellement la Commission coréenne de la communication (KCC) qui était la première à imposer la vérification des noms sur Internet que ce soit sur la plupart des sites coréens, les lieux de discussions et d’échange de messages. Cette décision de demander une identification des vrais noms des utilisateurs, mesure lancée il y a un an, était une erreur selon les dires de la KCC. En réunion avec les grands patrons des sociétés d’Internet la semaine dernière, le président de la KCC Choi See-Joong a avoué que la politique de vérification des noms sur la toile serait « reconsidérée ». Cela conviendra probablement aux plus petits qui se disent bloqués face à des services proposés par les groupes internationaux comme Google. Ce commentaire intervient alors que de plus en plus de personnes sont obligées à s’identifier par leur nom sur la toile, un an après le lancement de la mesure. Le portail de vidéo coréenne en ligne Pandora TV s’est plaint récemment auprès de la KCC et du ministère de la culture, des sports et du tourisme, dénonçant la concurrence déloyale imposée aux sociétés coréennes. Pandora TV a rejoint la cause défendue par les géants que sont NHN (opérateur de Naver), Daum ou encore Cyworld (l’équivalent de Facebook) qui ne souhaitent pas intégrer cette mesure d’identification. Pandora TV est passé devant Youtube en termes de pages vues en juillet dernier, mais n’a jamais repris le leadership depuis. L’identification sur un tel portail rend difficile la publication de commentaires ou de vidéos sur ce portail par les Coréens. Sur Youtube, tout est possible. Un Coréen fera ce qu’il lui plait sans aucune crainte d’être identifié. La loi imposait en effet que pour tout site ayant une fréquence de visiteurs supérieure à 100 000 quotidiennement, les visiteurs devaient entrer leur numéro d’identité pour poster quoi que ce soit. Enlever l’anonymat ne peut être que néfaste aux portails Internet. L’opposition des plus grands portails et le développement de l’Internet mobile plus récemment devrait faire changer la régulation actuelle. Sur les smart-phones, une certaine inégalité nait entre les utilisateurs, Google ayant interdit certains accès face à cette loi tandis qu’Apple continue de tourner librement.
Arosmik, le 9 avril 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis