Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Les sites illégaux coréens reviennent grâce à Twitter

23 avril

Internet – Twitter fait le bonheur de certains en Corée du Sud, mais fait surtout le malheur des services de police. Le phénomène explose depuis le début de l’année avec des candidats aux élections locales qui font parler d’eux, des entreprises qui utilisent la plateforme comme support clientèle mais également des sites illégaux qui reviennent en force sur la toile à travers Twitter. C’est le cas par exemple de Soranet. Revenons quelques années auparavant. Été 2004. Soranet, un site pornographique regroupant plus de 600 000 abonnés, est identifié par la police et fermé dans la foulée. Plus de 60 personnes impliquées dans le site sont arrêtées. Printemps 2010. Le site Soranet qui avait disparu de la toile fait son grand retour grâce à la plateforme de micro-blogging Twitter. Une nouvelle occasion de pouvoir percer sur Internet. Soranet s’est beaucoup différenciée de son ancienne version mais au vue du nombre impressionnant de « Followers », le site démarre plutôt bien sa deuxième vie. 100 000 personnes suivaient jusqu’au milieu de semaine Soranet, soit le troisième compte Twitter le plus suivi en Corée du Sud, derrière la patineuse Kim Yu-Na et l’écrivain Lee Woe-Soo. Jusqu’au milieu de semaine, oui, car l’agence de police nationale a décidé de bloquer ce compte mercredi dernier. Créé en juin 2009, ce compte Soranet n’aura pas l’occasion de fêter son premier anniversaire. La police va même plus loin en essayant de bloquer la page principale qui compte déjà des millions de « tweets ». Mais n’importe quel internaute peut toujours avoir accès à Soranet. Tapez « indirect access to Soranet » en coréen dans Google, et plus de 900 000 sites relatifs vous seront dévoilés. Les autorités de la censure coréenne sur les contenus des chaînes télévisées et d’Internet se plaignent : « Vous ne pouvez pas compter sur nous pour analyser tous les tweets. Twitter étant fourni par une société étrangère et exploité par une société aux Etats-Unis, nos moyens pour combattre les services de pornographie en ligne sont extrêmement limités ». Twitter devient un phénomène de société important chez les plus de 25 ans (me2day pour les plus jeunes), mais un véritable casse-tête pour la police coréenne.
Arosmik, le 23 avril 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis