Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Un pilier de l'économie à la déroute

12 avril

Tendance – Les Baby Boomers sont dans une situation plutôt compliqués en Corée du Sud. Ils arrivent aujourd’hui doucement mais surement à l’âge de la retraite, mais doivent encore s’occuper financièrement à la fois de leurs enfants et de leurs parents. D’après le bureau des statistiques coréen, le nombre de baby boomers (nés entre 1955 et 1963, après la guerre de Corée de 1950-1953) représenterait pas moins de 14.6% de la population totale. Ils sont considérés aujourd’hui comme un véritable pilier de l’économie coréenne, ayant traversé la révolution industrielle de la Corée, survécu à la première crise financière asiatique de 1997-1998 et plus récemment à la crise financière internationale. Seul souci, ils commencent cette année à prendre leur retraite sans pour autant avoir pu ou su économiser des cents et des milles pour financier leur fin de vie. D’après les chiffres, 70% des baby boomers s’occupent financièrement de leurs parents, parents qui n’ont par contre pas suffisamment supporter leurs enfants lors de leur croissance. 64% de cette génération avouent ne pas avoir pu par exemple poursuivre leurs études comme ils le voulaient, tout simplement à cause de problèmes économiques. 70% des femmes baby boomers se retrouvent dans cette catégorie. Par ailleurs, c’est également cette génération qui fait tout son possible pour offrir une éducation digne de ce nom à leurs progénitures. Si 99% d’entre eux estiment qu’ils se doivent d’aider financièrement leurs enfants en termes d’éducation, 83.1% pensent que c’est un poids financier important dans leur vie. Et une fois les études terminées, les enfants en redemandent encore un peu, ne serait-ce que pour le mariage qui demande des frais de plusieurs dizaines de millions de wons (mariage, appartements, mobiliers, etc.). 90% des baby boomers estiment qu’ils doivent également supporter leurs enfants pour cet événement. Beaucoup leur prédisent une fin de vie difficile, ceux-ci ayant tout dépensé peu avant la retraite. 80% se disent prêts financièrement à prendre leur retraite, mais la plupart d’entre eux comptent simplement sur la pension nationale, loin d’atteindre leur niveau de revenu. Les statistiques montrent par exemple qu’ils représentent une tranche de la population extrêmement stressée, 65.2% d’entre eux avouant subir une pression permanente au bureau et au foyer, au-dessus du taux moyen estimé à 60.4%. 7% d’entre eux ont déjà pensé au suicide ces dernières années, la moitié d’entre eux se justifiant par les difficultés économiques. Ils sont généralement de moins en moins satisfaits de leur relation avec leurs familles (parents, frères, sœurs, etc.).
Arosmik, le 12 avril 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis