Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

L'alcool fatigue plus que les heures supplémentaires

30 avril

Société – En Corée du Sud, la culture de l’alcool après le travail existe depuis des années (des siècles ?!). Allez vous promener dans les rues de Séoul, en semaine, aux alentours de 18h30. Des tas de Coréens en costards déambuleront dans les rues, soit pour aller boire et manger, soit parce qu’ils ont déjà fini et qu’ils rentrent chez eux. Prenez le métro aux alentours de 19h-20h et respirez un bon coup. Non, vous ne sentirez plus le parfum des ajummas qui ont passé leur après-midi dans le métro. Vous passerez à un parfum mélangeant une odeur de soju et de porc grillé (pour information, les barbecues font fureurs le soir). Cette culture de l’alcool fait face à la culture des heures supplémentaires au bureau. Laquelle de ces deux cultures fatigue donc le plus les employés sud-coréens ? Bonne question. C’est le portail d’emploi Career qui se l’est posée. Et la réponse est intéressante. Sur les 1 016 employés de bureau qui ont accepté de répondre à l’enquête, Career analyse qu’en moyenne, les Coréens sortent boire 2.2 fois par semaine avec leur collègue, soit une moyenne de 3 heures et 40 minutes à s’amuser après le boulot. La plupart des beuveries ont lieu le vendredi soir d’après l’enquête. Côté heures supplémentaires, elles se présentent 2.3 fois par semaine pour une moyenne de trois heures, la plupart du temps le jeudi et le vendredi. Le lendemain des beuveries, 49.4% des employés avouent ne pas être concentrés sur leur travail ou être fatigués, et 39.9% font des erreurs qui restent cependant minimes. 30.8% d’entre eux estiment qu’il leur est impossible de travailler avant midi le lendemain et 5.5% ne tiennent pas le coup de toute la journée. 3.5% avouent même être obligé de prendre leur matinée voire leur journée. De l’autre côté, les personnes effectuant des heures supplémentaires trouvent beaucoup plus simples d’aménager leur journée suivante. 55.1% estiment qu’elles sont un peu fatiguées et 20.9% font quelques petites erreurs au travail. 15.4% ne sont en aucun cas affectées par le fait d’avoir fait des heures supplémentaires. Et vous, dans quelle catégorie êtes-vous ? Vos lendemains sont difficiles ?
Arosmik, le 30 avril 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis