Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Une Corée plus compétitive que la France

22 avril

Classement – Le classement de l’institut international pour le développement du management (IMD) a dévoilé hier son classement des nations les plus compétitives. La Corée du Sud peut être réconfortée de se trouver dans la première partie du tableau avec une 8e place. Elle est ainsi devancée par les Etats-Unis, en tête du classement, suivis de l’Australie, du Canada, de l’Allemagne, du Japon, de la Chine et de la Grande-Bretagne. La France, l’Inde et le Brésil suivent la Corée du Sud. Ce rapport ne consiste pas seulement à analyser la situation économique d’un pays, mais il prend en considération de nombreuses composantes : compétitivité dans les sciences, les infrastructures, les affaires et l’efficacité gouvernementale. Pour la Corée du Sud, les deux points forts portaient en particuliers sur les sciences et les infrastructures avec de plus mauvais résultats sur les deux autres activités. Si l’on rentre dans le détail, on se rend compte que pour les sciences, la Corée du Sud tient la dragée haute aux autres nations dans la recherche basique de haut-niveau avec une deuxième place derrière l’Allemagne, mais devant des pays comme le Japon et la Grande-Bretagne. Dans les infrastructures, la quatrième économie asiatique se place en 4e position (les USA restent en pôle position). Pour ce qui est de l’activité économique, c’est une bien piètre 14e place pour la Corée et concernant l’efficacité du gouvernement, la Corée se classe 10e. En termes de gestion de la politique fiscale, le pays se place bien avec une 4e place derrière l’Indonésie, l’Afrique du Sud et le Canada. Concernant le monde des affaires et son efficacité, la Corée prend la 9e place et pour ce qui est des conditions du marché du travail, c’est une 10e place. Avec le sommet du G20 en ligne de mire pour la fin de l’année, la Corée du Sud accumule les événements à caractères internationaux tout au long de l’année et espère bien remonter dans ce classement pour l’année prochaine. Les ministres de tous les pays vont se suivre au fil des mois avec les finances au mois de juin qui prévoit la venue de Mme Christine Lagarde pour une conférence à Busan.
Arosmik, le 22 avril 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis