Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

L'iPad arrive en Corée… en seconde main

30 avril

Technologie – Vous en avez marre de ne pas voir l’iPad arriver sur le marché coréen. Vous seriez prêt à tout faire pour en avoir un sous la main. Une solution existe. Payer le 50% plus cher ! La tendance s’accroît. De plus en plus de Coréens ne souhaitent pas encore attendre des mois, comme ce fut le cas avec l’iPhone dont l’arrivée sur le marché était repoussée par des régulations gouvernementales. Ils décident donc de commander leur iPad aux Etats-Unis, via des Coréens installés sur place. De véritables plateformes Internet dédiées à ce business de la revente d’iPad (une sorte de seconde main, le produit restant neuf) sont en train de se créer : regardez Joonggonara et ses 5.6 millions de membres qui propose des iPads « seconde main » 64GB pour 1.2 millions de wons (1 073 dollars). Les iPads 16GB et 32GB sont également disponibles pour respectivement 900 000 wons (814 dollars) et 1.1 million de wons (983 dollars) dans leur emballage d’origine. L’un des revendeurs de ce site qui est un Coréen vivant en Virginie propose même le dernier produit phare de Steve Jobs à 850 000 wons (32GB) avec un surplus de 50,000 wons que l’acheteur doit prendre en charge pour le transport. Le doute plane quant à la possibilité de voir arriver l’iPad sur le marché coréen d’ici l’été prochain. « Je préfère payer un petit surplus pour être l’un des premiers à utiliser l’iPad en Corée » assure un membre quadragénaire du site Internet. Le très connu site SLR Club, où 1.1 millions de geeks et autres spécialistes des dernières technologies se retrouvent pour acheter des produits d’occasion, propose également le dernier produit d’Apple. L’iPad n’a donc pas de prix ! Vendus aux Etats-Unis pour 499, 599 et 699 dollars en fonction de la mémoire, les Coréens n’hésitent pas à payer 50 à 60% plus cher pour avoir cet objet si « précieux ». Les observateurs prévoient un boom du marché de l’iPad dans les semaines à venir, surtout depuis que la Commission coréenne de la communication (KCC) a annoncé le 27 avril qu’elle retirait l’obligation d’obtenir un certificat gouvernemental portant sur les ondes radios, facilitant ainsi l’accès de l’iPad au marché coréen, d’une certaine manière. Le ministre de la culture Yu In-Chon qui avait utilisé l’iPad en conférence de presse et vanté ses mérites ne serait pas étranger à cette décision de la KCC. Le président Doosan Corp. Park Yong-Maan et le vice-président de Shinsegae Group Chung Yong-Jin ont déjà fait part de leur enthousiasme sur leur compte Twitter (@Solarplant et @yjchung68).
Arosmik, le 30 avril 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis