Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Samsung et LG, une stratégie pas claire

13 avril

Industrie – On pourra dire ce que l’on veut, mais l’explosion de l’iPhone a littéralement surpris les meilleurs constructeurs de téléphones mobiles du monde, à commencer par Samsung et LG Electronics. Car il faut dire que depuis son arrivée sur le marché coréen, les deux marques coréennes n’ont pas encore sorti un appareil du même calibre. Le T-Omnia de Samsung est par exemple passé à sa deuxième version, tout comme le Chocolate de LG. Des mises à jour de produits ne semblent plus suffisantes sur un marché des smart-phones qui se développe extrêmement rapidement. Les profits des deux chaebols devraient ressentir les effets de ces stratégies de non-innovations assez vite, ces profits dont ils sont si fiers de dévoiler les chiffres à chaque trimestre. Les perspectives semblent obscures pour le secteur de la téléphonie chez Samsung. Les prévisions du groupe montrent une chute probablement importante à prévoir sur l’année 2010 pour la division télécommunication en termes de bénéfices d’exploitation. Ce n’est pas en faisant de la promotion à tout va sans améliorer concrètement ses appareils que le groupe remontera face à Apple. L’an dernier, le groupe avait rapporté 4.13 trillions de wons pour cette division. Sur les 4.3 trillions de profits sur opération remportés par le groupe au premier trimestre de cette année, les spécialistes n’accordent que 1 ou 1.1 trillion de wons à la division téléphones. Les prévisions de 16 trillions de wons sur l’année semblent accessibles, mais celles de 4.2 trillions de wons pour le secteur du mobile plus osées. Samsung mise par conséquent beaucoup sur sa plate-forme Bada. Le groupe espère ainsi vendre 25 millions de téléphones sous Bada dans le monde cette année. Mais cela ne pourra se faire qu’avec de nouvelles campagnes promotionnelles agressives. Sur ses produits de téléphonie mobile vendus hors de Corée du Sud, les prix ont littéralement chuté de 12% entre le premier et le quatrième trimestre de l’année dernière. Les experts parlent d’un prix moyen de 115 dollars pour les téléphones Samsung exportés. Les analystes stratégiques parlent d’une chute à 8.3% pour la part des télécoms chez Samsung, soit 1.4 points de pourcentage de moins qu’en 2009. Rappelons que la part de marché de Samsung sur les smart-phones n’était que de 3% l’an dernier. Le groupe n’a pas hésité à embaucher de nouveaux jeunes talents spécialistes des logiciels pour créer de nouveaux produits. On attend toujours la réaction. Les choses sont identiques chez LG, voire pires. Car LG Electronics n’a pas développé de plate-forme pour ses mobiles, comme Bada ou Androïd. Le groupe a également investit beaucoup dans la recherche pour en fin de compte ne rien sortir d’exceptionnel. Tant que les dirigeants ne prendront pas de mesures audacieuses, le troisième producteur mondial de téléphone prendra des risques. Sa branche télécom devrait passer à 4% de l'activité total du groupe, bien loin des 7.3% de l’an dernier. Une enquête de JP Power a même sorti LG du top 5 en termes de satisfaction de la clientèle sur les smart-phones. Son modèle Andro-1 sorti il y a un petit mois de fait pas des émules dans la péninsule. Le groupe annonce cependant de nouveaux téléphones au cours du second semestre. La situation reste malgré tout dangereuse pour ces deux constructeurs qui, originaires d’un pays où l’innovation et la création priment, n’arrivent finalement pas à venir titiller le géant américain Apple en termes de technologie innovante...
Arosmik, le 13 avril 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis