Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

En Corée, la météo fait des siennes

29 avril

Sciences – Le weekend dernier, tous les Coréens souriaient dans les rues ensoleillées de la capitale et du reste du pays. Le printemps était enfin arrivé après des mois de froid, de neige, de vent et de pluie. Il faisait près de 20 degrés, le ciel était bleu, les cyclistes se multipliaient dans les rues. C’était il y a 5 jours. Depuis le début de la semaine, on se croirait au mois de novembre dans la péninsule. Pluie, froid, vent, grisaille. Les chauffages d’appoint sont ressortis des placards dans lesquels ils avaient été rangés avec grand bonheur le weekend dernier. Les températures atteignent un triste record : Séoul a enregistré 7.8 degrés Celsius en pleine journée et Daejeon, à environ 170 kilomètres au Sud de Séoul ne faisait pas mieux avec 6.7 degrés Celsius, du jamais vu depuis 1908 rapporte l’administration coréenne de météorologie (KMA). D’après les prévisionnistes, la journée de jeudi ne devrait pas s’améliorer avec même de la neige annoncée dans certaines régions montagneuses, comme à Gangwon. Les experts estiment que ce temps inhabituel va se poursuivre jusqu’à la mi-mai. Vent et pluie pour encore deux semaines donc. De quoi avoir le moral à zéro pendant quelques jours encore. La plus basse des températures jamais enregistrée à Séoul en pleine journée à la fin du mois d’avril était de 10.1 degrés Celsius, le 27 avril 1962. Scientifiquement, cela s’explique par de hautes pressions atmosphériques inhabituelles venant du nord. Ces pressions qui arrivent de Sibéria et dont les températures tournent autour de moins 30 degrés Celsius se poursuivent bizarrement depuis deux semaines. Elles se situent actuellement a seulement cinq kilomètres au-dessus de la péninsule. Sur le plan économique, les conséquences se font sentir dans l’agriculture bien entendu, mais également dans le tourisme et l’industrie vestimentaire. Le nombre de personnes enrhumées se multiplie également. Les patients ont doublé au Severance Hospital par exemple, avec de nombreux bébés et séniors. Les agriculteurs n’ont pu vendre leur salade et leur chou cette année et le tourisme rencontre une baisse des packages de l’ordre de 20 à 30% par rapport aux dernières années. Espérons que les premiers bourgeons sur les arbres redonneront un peu le sourire entre des éclaircies de soleil.
Arosmik, le 29 avril 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis