Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Des IDE en berne au premier semestre

07 avril

Investissements – La Corée du Sud est un pays qui aime les investissements directs étrangers. Elle met d’ailleurs de nombreuses mesures en place pour les attirer, à commencer par les zones franches économiques qui offrent des terrains et des conditions détaxés. Mais cela n’y a rien fait lors du premier trimestre. D’après le ministère de l’économie et du savoir, les investissements venant de l’étranger auraient reculé de 8.2% sur les trois premiers mois de l’année avec seulement 1.54 milliards de dollars, comparé à la même période l’an dernier. Pour le gouvernement, la crise économique internationale a clairement eu un effet sur le moral des investisseurs étrangers en ce début d’année. Si la Corée du Sud a réussi à rebondir très rapidement suite à la crise, ce n’est pas le cas de tous les pays. « Il faut laisser le temps au temps afin que les plus grandes économies remontent la pente. Les investissements du Japon et des Etats-Unis ont littéralement plongé à cause d’un won coréen plus fort depuis janvier, résultant d’une hausse des prix en termes d’investissements » rappelle le ministère. Les investissements américains en Corée du Sud ont ainsi chuté de 89.9% au premier trimestre 2010 pour seulement 40 millions de dollars. Du côté japonais, les résultats ne sont pas meilleurs : dégringolade de 60.4% pour seulement 261 millions de dollars. De l’autre côté de la Corée, deux nations montent considérablement dans la part des IDE en Corée : la Chine et le Moyen-Orient avec des focus sur les industries du transport et du tourisme. Les investissements de l’Empire du Milieu aurait ainsi cru de 401.6% pour totalisé 159 millions de dollars, et ceux en provenance des pays Arabes du Moyen-Orient auraient augmenté de 877.8% à 154 millions de dollars. L’Union européenne reste par conséquent le premier investisseur étranger en Corée du Sud avec une croissance de ses IDE de l’ordre de 57.4% totalisant 842 millions de dollars. Sur le premier trimestre, la priorité était donnée aux secteurs de la pharmaceutique et des énergies renouvelables. De manière générale, les investissements directs étrangers ont cru dans l’industrie des services comme le tourisme et la logistique avec +8.6% pour 822 millions de dollars, alors que dans la fabrication, les investissements ont chuté de 28.5% à 653 millions de dollars. Les deux plus grands investissements de ce début d’année viennent de l’Arabie Saoudite avec Dar Al Salam qui a investit 150 millions de dollars dans des projets touristiques dans la zone de Saemangeum, et de l’Irlande avec SD, spécialiste pharmaceutique, qui a investit 200 millions de dollars. Incheon et Gyeonggi, les deux provinces bordant Séoul, ont attiré la majorité des IDE avec 62.3%.
Arosmik, le 7 avril 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis