Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

De plus en plus de coréennes dans les universités

08 mars

Éducation – Ah le confucianisme ! Ce système qui veut que l’homme nourrisse le foyer, la femme restant à la maison pour l’éducation des enfants et les affaires familiales. La Corée du Sud est probablement l’un des pays les plus confucianistes d’Asie. Mais les statistiques montrent un changement progressif. Le taux de femmes rentrant à l’université après le lycée a pour la première fois dépassé les hommes. 82.4% contre 81.6% sur les rentrées universitaires de 2010. La majorité des jeunes femmes d’aujourd’hui souhaite avoir une éducation élevée, un emploi sécurisé et deviennent financièrement indépendante. Elles deviennent même plus nombreuses que les hommes dans certains domaines d’activité. Si l’on compare la tendance actuelle à celle de 1990, il y a de quoi être étonné : 32.4% des femmes sortant du lycée se dirigeaient vers un cursus universitaire. Le ratio n’a cessé d’augmenté pour atteindre le taux de 83.5% en 2008. En 2009, il redescendait à 81.9%. D’après les tendances, les femmes sont de plus en plus nombreuses à passer les examens pour rentrer au barreau ou intégrer les organisations publiques. Elles ont également de plus en plus d’influence dans les milieux d’affaires internationales. Pour le barreau, 356 femmes auraient passé l’examen l’an dernier, soit 35.3% du total. Sur les 89 personnes qui s’intéressaient au poste de juge cette année, 69 étaient des femmes. Depuis le début du nouveau millénaire, les femmes sont plus nombreuses à se présenter à l’examen du barreau. Et c’est la même chose pour les examens gouvernementaux : l’objectif est de devenir diplomate ou d’atteindre des niveaux moyens dans les administrations publiques. Le chiffre était cependant en baisse l’an dernier du à la crise économique. D’après la commission du service civile, sur les 244 candidats aux examens, 114 étaient des femmes, soit 51.2% en 2009, en baisse par rapport aux 55.7% de 2008. Pour fêter la place de la femme dans la société au point de vue économique, politique et sociale, des groupes de femmes organisent aujourd’hui de nombreux événements pour fêter le 102e anniversaire de la journée internationale de la femme. Il ne faut cependant pas cacher le fait qu’il y a de plus en plus de femmes ayant un salaire extrêmement bas. D’après le ministère du travail, 10.42 millions de femmes étaient économiquement inactives en 2009, soit 286 000 de plus que l’année passée et le double de la population masculine. La crise économique a touché davantage les femmes que les hommes.
Arosmik, le 08 mars 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis