Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Investissement lourd en R&D pour 10 secteurs

09 mars

Investissements – 2.64 milliards de dollars. Quand le gouvernement sud-coréen veut miser sur l’avenir, il ne lésine pas sur les moyens. Ce fonds promis sur les sept prochaines années sera consacré aux projets de recherche et développement pour développer de nouvelles technologies dans 10 industries prometteuses. Parmi les programmes porteurs de ces projets, la base de la technologie coréenne : les centrales nucléaires, les écrans de nouvelles générations, les véhicules électriques ou les systèmes intelligents de distribution d’énergie. Pour le ministère de l’économie et du savoir, il s’agit avant tout de réformer le système de recherche et développement dans le pays et de sécuriser les futurs projets de la Corée. Sous ce plan R&D, le gouvernement misera avant tout sur la profitabilité des projets, se qualifiant comme un système de R&BD, soit « Research & Business Development ». Dans la révision globale de son organisation, les 92 projets gouvernementaux vont être réunis en 35 projets spécialisés sur trois domaines. Le processus de sélection des industries sera davantage tendu afin d’obtenir des résultats plus compétitifs et ouvrir la compétition. « Le but sera bien entendu de promouvoir avant tout les centres R&D coréens » le rappelle le ministre Choi Kyung-Hwan. Mais pourquoi ce fonds soudainement ? Tout simplement parce qu’aujourd’hui, les centres R&D rapportent moins que les montants qui ont été investis. Un constat d’échec surprenant de la part d’une Corée si innovante. Un souci vient par exemple de la micro-gestion de projets. Entre 2004 et 2008, sur les 4 041 projets R&D supportés par le gouvernement, 2.1% ont totalement échoué. Et ce malgré une augmentation conséquente du fonds, passant de 13.8 trillions de wons en 2000 à 34.5 trillions en 2008. Le nombre total de produits d’importance mondiale est passé de 87 à 53 entre 2000 et 2007, alors qu’en Chine le chiffre est passé de 698 à 1 128. « Objectif R&D » est donc le nouveau mot d’ordre pour la politique du ministère de l’économie. Et nous qui pensions que la Corée était l’un des pays les plus innovants… Nous ne sommes pas au bout de nos surprises !
Arosmik, le 09 mars 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis