Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

La main d'œuvre nord-coréenne au Sud

22 mars

Emploi – C’est une question qui est dans la bouche de nombreux experts et industriels : la Corée du Sud doit-elle utiliser la main d’œuvre nord-coréenne pour contrer une démographie défavorable, la population vieillissant rapidement et les naissances se faisant de plus en plus rare ? Le très réputé Institut de recherche Hyundai approuve cette option dans un récent rapport sur les deux Corée. D’après l’analyse de l’institut, la Corée du Sud devrait voir sa part de main d’œuvre (économiquement actif entre 15 et 64 ans) diminuée de manière importante dans les 30 prochaines années. Le ratio devrait se stabiliser à 72.8% cette année pour commencer à chuter en 2020 à 71.2%. La chute sera encore plus sèche dans la prochaine décennie passant à 68.9% en 2030 puis à 65.3% en 2050. « Le Sud deviendra une société vieille bien plus rapidement que le Nord, l’espérance de vie ne cessant d’augmenter mais les naissances continuant constamment à reculer » s’inquiète l’économiste Lee Hae-Jeong de l’institut Hyundai. Pour lui, la solution est claire : « La Corée du Sud doit utiliser la main d’œuvre Nord-coréenne pour éviter ces problèmes qui effaceront progressivement la force de travail du pays ». Il conseille ainsi au Sud de chercher à embaucher les Nord-coréens dans les industries légères dans un premier temps, avant d’élargir l’embauche plus largement. Le gouvernement devrait préparer des programmes d’éducation au travail pour les Nord-coréens. L’exemple de Kaesong peut sembler être une solution en effet. Depuis 2006, 30 000 Nord-coréens travaillent sur ce complexe industriel conjoint entre le Nord et le Sud. Cela aurait également un autre effet sur la société. Le Sud compte 100.9 hommes pour 100 femmes alors que le Nord compte 97.2 hommes pour 100 femmes ; la réunification des « mains d’œuvre » amènerait à un ratio 99.7 hommes pour 100 femmes, presque à l’équilibre. D’un point de vue démographique, la Corée atteindra un pic de la population avec 49.5 millions en 2023 d’après l’institut pour chuter à 44.1 millions de personnes en 2050. La Corée du Nord augmentera jusqu’à 25.3 millions en 2032 pour chuter à 24.6 millions d’habitants en 2050.
Arosmik, le 22 mars 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis