Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

R&D des services en hausse, IDE coréens en baisse

04 mars

Investissements – En analysant le développement rapide des services chez Apple (lancement de l’iPod, puis développement de iTunes pour gérer les contenus et ventes dérivées) et chez Google (d’un moteur de recherche à un producteur de téléphone sous plateforme Androïd), la Corée du Sud a bien compris qu’il fallait investir dans des projets de recherche et développement en matière de services pour les entreprises coréennes. Le gouvernement a donc décidé de mettre les petits plats dans les grands en créant un fonds de 300 milliards de wons (260 millions de dollars) d’ici 2012 pour supporter les projets R&D dans le secteur des services locaux. La décision a ainsi été prise par le ministère de l’économie et du savoir. Certaines sociétés profitent déjà de ce type de support comme le géant NHN, propriétaire du premier portail Internet du pays Naver. Le portail attire de plus en plus d’utilisateurs en mettant à jour sa matrice de contenus de base en fonction des analyses portées sur les habitudes et comportements des internautes. Les golfs en intérieur, qui se joue sur un écran grâce à des capteurs infrarouges calculant la force et l’orientation des swings, sont un excellent exemple de technologies et de sport. La moitié du fonds sera consacré à la recherche pure. Au niveau des applications, les activités seront orientées clairement sur les services à haute valeur ajoutée comme pour l’éducation, les soins, la finance, le business de services, le design et les publicités. La productivité n’est encore que trop basse, indique le gouvernement. Il n’équivaut qu’à la moitié de celle de la plupart des pays industrialisés. Jusqu’à aujourd’hui, le fonds restait assez bas avec seulement 57 milliards de wons en 2008, soit 2% du budget R&D du gouvernement, alors que l’Allemagne, par exemple, dépensait 15% de son budget sur les services en 2004 déjà. La rénovation sera donc la première étape. Parallèlement, il s’avère que la Corée du Sud a réduit ses investissements directs à l’étranger l’an dernier. Une première sur les sept dernières années. La baisse serait de -15.1% par rapport à l’année précédente avec seulement 19.45 milliards de dollars. Le nombre de nouvelles entreprises implantées à l’étranger a également diminué avec 2 488 sociétés, soit -38.3%.
Arosmik, le 04 mars 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis