Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Les paiements sur l'Internet mobile trop sécurisés

23 mars

Internet – A quoi cela sert-il d’ouvrir un portail de shopping sur téléphone mobile si les utilisateurs ne peuvent pas payer en utilisant les services de paiements mobiles ? C’est ce qu’il se passe actuellement avec le géant de la vente en ligne Interpark. L’application Interpark a été lancée hier sur l’iPhone, mais la régulation imposée par le gouvernement empêche les utilisateurs de procéder aux paiements avec leur système de banque mobile ou leur carte de crédit. Étonnant pour un pays qui voit le marché des smart-phones explosés et qui se veut l’un des précurseurs du paiement en ligne. Le ministre de l’administration publique veut avant tout un système sécurisé, pour éviter toute dérive. Un logiciel de base, présenté sous la forme d’un « certificat clé », sera uniformisé pour l’utilisation des paiements à partir de toutes les banques du pays et devrait être disponible courant avril. Les utilisateurs devront donc télécharger ces certificats ce qui ne plaît pas forcément. La grogne ne cesse de monter contre le gouvernement concernant la multitude de régulations sur les smart-phones, que ce soit sur le paiement, les applications ou encore les jeux. Ces certificats font de la Corée du Sud le seul pays à fonctionner de la sorte. Certes, ils permettent d’effectuer les paiements de manière sécurisée, mais lorsque l’on se veut être un pays global, ne s’agirait-il pas avant tout de trouver des solutions globales ? Quand on constate que ces certificats ne peuvent être utilisés qu’avec des plug-ins Active X, uniquement utiliser sur le navigateur de Microsoft Internet Explorer, on peut se poser des questions. Toutes personnes présentes sur Firefox, Opéra ou encore Chrome ne pourra utiliser les certificats sur Internet. Cela poussera donc obligatoirement les Coréens à passer par IE sur les smart-phones. La concurrence n’est pas très loyale soit dit en passant. Pour faire face à la critique, les régulateurs télécom et d’autres agences planchent sur de nouvelles solutions de type « Secure Socket Layer » et « One Time Password » pour les transactions mobiles. La commission coréenne de la communication essaye tant bien que mal de se sortir du pétrin des smart-phones qui depuis quelques mois maintenant apporte constamment du fil à retordre aux régulateurs.
Arosmik, le 23 mars 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis