Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Les véhicules « verts », le futur de la Corée du Sud

10 mars

Automobile – La Corée du Sud détient l’art de lancer des produits pour la première fois dans le monde. Que ce soit la feuille-écran flexible de 19 pouces de LG Electronics, le téléphone à rechargement de batterie par énergie solaire de Samsung Electronics, le Pays du Matin Calme aime prouver qu’elle a un temps d’avance sur les autres nations les plus développés. Et hier, elle n’a pas hésité à le prouver une nouvelle fois. Au programme, la première voiture électrique sur terre capable de se recharger en roulant par un système de réseau sans-fil. Cette voiture électrique « en ligne » (à gauche), comme ils l’appellent dans la péninsule, a fait ses premières preuves hier dans le grand parc de Séoul. De quoi retenir l’attention de la communauté internationale, que ce soit dans la politique, l’automobile ou l’environnement. Premier véhicule à proposer une batterie à la fois économique, rapide et légère, qui ne demande aucun besoin de bornes de rechargement, cette voiture développée par le KAIST (institut avancé coréen de sciences et de technologie) propose une batterie cinq fois plus petit que celles présentes dans les autres voitures électriques. Le système est « simple » : de l’électricité générée par un système magnétique. Avec une vitesse de 40km/h, il n’en fallait pas plus pour convaincre la mairie d’utiliser ce genre d’appareil pour le centre ville. Dès l’année prochaine, ils devraient faire leur preuve sous la forme de bus électrique « en ligne » dans les rues de la capitale. Parallèlement, le gouvernement annonçait sa volonté de devenir l’un des pays entrant dans le Top 4 des producteurs de voitures écologiques. Même si les pays poussent leur centre de recherche et développement à sortir des véhicules toujours plus « eco-friendly » depuis plusieurs années, sans pour autant en voir des masses sur nos routes, la Corée souhaite s’imposer sur ce secteur d’avenir. Et la Corée ne souhaite pas perdre de temps. Le Top 4 devra être atteint d’ici 2015, clamait hier le ministre de l’économie et du savoir. Il leur faudra donc maîtriser 10% du marché mondial d’ici là. Les voitures hybrides se multiplient dans la ville, mais l’effort devra être décuplé pour atteindre ce niveau de perfection. Avec le développement de la voiture en ligne, la Corée a en tout cas bien joué sur sa promotion en tant que « pays vert ».
Arosmik, le 10 mars 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis