Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Les robots coréens efficaces dans l'enseignement

19 mars

Robotique – Le ministère de l’économie et du savoir peut se frotter les mains. Les robots développés pour assister les professeurs en termes d’éducation dans les classes ont prouvé leur efficacité pour améliorer le niveau d’anglais des jeunes étudiants. D’après les premiers tests et une enquête menée par le KERIS (Korea Education and Research Information Service), les étudiants ayant suivi des cours avec des robots spécialisés sur l’enseignement de la langue anglaise ont montré de meilleures capacités à différents niveaux : la maîtrise orale de la langue ainsi que la motivation et la confiance en soit. Le projet a été conduit pendant 8 semaines depuis le mois de décembre dernier dans trois classes élémentaires à Daejeon et Masan, future ville de la robotique avec son Robot Park. L’objectif reste de faire de la Corée du Sud un des leaders mondial du développement de robots d’ici 2018. Deux types de robots ont été utilisés pendant cette période : des robots contrôlés à distance par les professeurs et des robots autonomes équipés de la reconnaissance vocale afin de pouvoir interagir avec les étudiants. Les étudiants ont réellement développé leur capacité à parler anglais et ont montré au fil des semaines une motivation important pour continuer à apprendre l’anglais. Et ces robots ne font pas qu’enseigner la langue anglaise. D’autres tests ont apparemment eu lieu sur d’autres matières dans 10 classes à Séoul, que ce soit les mathématiques, les sciences ou l’art. Les robots offrent la possibilité aux étudiants d’échanger beaucoup plus que lorsqu’ils sont avec un professeur, développant ainsi leur capacité de création et permettant d’avoir des classes beaucoup plus vivantes. Pour le ministère, c’est un véritable succès car il permettra à terme d’améliorer la qualité des écoles publiques et ainsi diminuer la dépendance envers les institutions privées. D’autres projets de ce type vont continuer à être mis en place, le gouvernement coréen souhaitant que le pays devienne l’un des trois leaders de la robotique d’ici 2013. De nouveaux robots seront développés en partenariat avec le ministère de l’éducation, des sciences et des technologies, un ministère qui porte bien son nom !
Arosmik, le 19 mars 2010 en Corée du Sudv

Vous pourriez aussi aimer

0 avis