Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

La RFID bientôt commercialisable en Corée

15 mars

Logistique – La RFID, une technologie présentée depuis près d’une décennie mais qui n’a toujours pas réellement vu le jour dans les industries. L’identification par radiofréquence, c’est un peu le code barre du 21e siècle. Un outil logistique hors pair, offrant des solutions de suivi des commandes inégalées jusqu’à présent. Depuis les prémices de cette technologie, les experts sont clairs. La RFID explosera lorsqu’elle deviendra mobile. Et la capacité de la Corée du Sud a être leader sur le secteur du mobile pourrait permettre à la quatrième économie asiatique de se découvrir un nouveau moteur de croissance. La RFID Mobile est utilisée grâce à des lecteurs portables comme des téléphones sans-fils qui permettent à n’importe qui de suivre ses colis, que ce soit votre botte de poireaux ou la bande annonce d’un film grâce à son poster publicitaire. Lors du forum sur la RFID Mobile, les experts ont précisé que si cette technologie venait à être développée, de nombreux acteurs devraient se sentir concernés dans un même élan. Et aujourd’hui, l’une des meilleures solutions seraient d’intégrer ses lecteurs dans les téléphones portables, ce qui permettrait à la fois de développer la RFID Mobile et de faire de la Corée un leader vu l’utilisation des téléphones. Depuis 2004, de nombreux acteurs sont liés à ce projet : l’ETRI (Institut de recherches électroniques et de télécommunications), Samsung Electronics, LG Electronics et SK Telecom. Aujourd’hui, les tests sont en cours de finalisation pour une utilisation commercialement viable. Et la Corée est déjà bien loin des autres pays concurrents. Elle l’a prouvé lors d’une conférence internationale sur les standards RFID qui se tient en Corée depuis hier et qui se poursuit jusqu’à 26 mars sur l’île de Jeju. Sur les 68 propositions, le gouvernement compte faire de 16 de ses technologies des standards globaux. Imaginez-vous à savoir grâce à des tags et des lecteurs l’origine, le producteur, l’historique de la production et les ingrédients d’un produit dans votre supermarché. Les derniers soucis étaient sur la précision des lecteurs mais après des mois de recherches, il semblerait que ce dernier problème soit résolu.
Arosmik, le 16 mars 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis