Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Objectif : 3 millions de nouveaux emplois

11 mars

Emploi – La fédération des industries coréennes a des ambitions très élevées. Considérée comme l’association des grands conglomérats coréens, cette fédération souhaite participer aux efforts prononcés par le gouvernement, à savoir revigorer le marché de l’emploi qui perd de sa superbe au fil des mois. L’objectif est « simple » : créer trois millions de nouveaux emplois. Le président de la fédération Cho Suck-Rai (ci-contre) a annoncé hier la mise en place d’un « comité pour la création de trois millions d’emplois ». Le groupe réunira pas moins de 20 présidents de chaebols, les plus grands bien entendu, ainsi que 14 conseillers spécialistes de l’emploi. Au programme, discussions sur la nouvelle politique à mettre en place, les projets à lancer et des suggestions pour les réunions stratégiques sur l’emploi dirigées par le président Lee Myung-Bak. Ce comité servira également à mettre en place le plan lié au développement du tourisme dans la péninsule, la Corée visant pas moins de 20 millions de touristes dans le pays dans les années à venir. D’autres secteurs seront par ailleurs insérés dans l’agenda comme le développement des services médicaux dans la péninsule. D’un point de vue plus industriel, il aura en charge de faire des recommandations pour trouver des solutions afin d’offrir des terrains à très bon marché pour les investisseurs et travaillera pour dynamiser les petites structures de type PME. Pour le président de la fédération, le constat est clair : le taux d’emploi est de 64% aujourd’hui en Corée, classant le pays à une lointaine 22e place sur les 30 membres de l’OCDE. Beaucoup parle déjà d’un comité qui ne sert à rien et qu’il ne sera qu’un grand blabla entre dirigeants de multinationales. C’est le cas par exemple de Lee Sang-Dong, directeur de l’institut coréen pour une société nouvelle : « à aucun moment il n’a été spécifié que les chaebols créeraient des emplois. Cela ressemble davantage à une campagne nationale qui ne définit pas clairement les rôles que chacun auront » souligne-t-il. Leur taux d’emploi se réduit mais les conglomérats ne réagissent pas vraiment. Mais le jour où les chaebols écouteront les conseils d’un institut, les poules auront des dents…
Arosmik, le 12 mars 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis