Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Les bateaux aussi deviennent écologiques

15 mars

Technologies – On l’aura compris. Le gouvernement coréen veut faire de la Corée du Sud un pays aux industries écologiques. Et le ministère de l’économie et du savoir veut aller loin sur le sujet en proposant hier la construction de navires électriques et équipés des dernières technologies de l’information pour 2015. « Un plan pour l’industrie des chantiers navals sur les cinq prochaines années pour une nouvelle génération de navires verra le jour au second semestre » indiquait le porte-parole du ministère. Alors que le pays est l’un des leaders mondial des chantiers navals, la décision a été prise de prendre un temps d’avance sur la concurrence avec ce projet qui renforcera le leadership international de la Corée dans ce secteur tout en dynamisant la demande et en explorant la mise en place de nouveaux marchés. Les technologies seront primordiales pour cette industrie afin de créer des navires « eco-friendly », le problème des émissions de gaz à effet de serres étant croissant dans le monde. De nombreuses idées sont déjà dans la tête des ingénieurs : pile à combustible, électricité, nouveaux moteurs utilisant de nouvelles alternatives, etc. Le projet sera mis sur la table en coopération avec des centres de recherche coréens et les plus grands chantiers navals. Le pays ne compte donc pas booster le côté écologique que sur les véhicules comme le laissaient entendre les dernières annonces. La Corée du Sud essaye toujours de monter la concurrence. Si le japonais Mitsubishi lancera la voiture électrique i-Miev cette année, et que les USA et la Chine devraient suivre dans le domaine, la Corée du Sud prévoit un lancement pour l’année prochaine pour tenter de ne pas perdre de terrain. L’électricité sur les navires est un challenge hors du commun mais qui permettra probablement à l’industrie de garder le cap, même lors de crises internationales. 2009 avait par exemple poussé l’industrie à une deuxième place mondiale derrière la Chine. Les commandes du français CMA-CGM et du chinois China Ocean Shipping Company ayant été réduites l’an dernier, faisant tomber les nouvelles commandes de Hyundai Heavy Industries de -60%.
Arosmik, le 15 mars 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis