Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Les alcools traditionnels bientôt sur Internet

08 mars

Industrie – Le ministère de la stratégie et des finances souhaite changer les lois en termes de distribution des alcools. Objectif : faire des produits traditionnels de véritables symboles de la gastronomie nationale afin de rebooster l’activité des fermiers. Vous connaissiez le kimchi. Vous allez apprécier le makgeolli. En autorisant la vente sur Internet de cet alcool traditionnel, les politiciens veulent rebondir sur la vague des très bonnes ventes de ce produit ces dernières années. Mais déjà les critiques se font entendre. Comment un gouvernement maîtrisant mal la vente illégale d’alcool sur Internet peut être tenté d’autoriser la vente de makgeolli sur la toile ? Aujourd’hui, les ventes de liqueurs sont interdites sur le « world wide web », excepté certaines boissons alcoolisées lors des fêtes traditionnelles qui peuvent être achetées en ligne et envoyées par la poste. Le gouvernement viserait donc plutôt une nouvelle loi qui autoriserait ces ventes mais de manière limitée. Si cette loi venait à passer, trois types de distributeurs se frotteraient les mains : La Poste coréenne, La société coréenne d’échanges de produits agro-alimentaires (KAFTC) et les associations de distributeurs individuels qui produisent ces alcools traditionnels. D’un point de vue sécurité, les sites Internet devront être équipés de système permettant d’identifier l’âge des consommateurs. A n’en pas douter, les Coréens devront rentrer leur numéro d’identité, comme c’est déjà le cas sur de nombreux sites Internet. Seuls les alcools produits par les fermiers à base de leurs propres produits agricoles auront le droit d’utiliser Internet pour la vente. Les grands groupes seront mis sur la touche. Aujourd’hui, les taxes sont limitées pour ceux qui utilisent au moins 50% de produits issus de leurs propres terres pour faire ces boissons. Mais le gouvernement devrait alléger cette loi et autoriser l’utilisation de produits issus de fermes voisines. Le makgeolli se vend de manière exceptionnelle depuis une dizaine d’années : en 1999, 611 tonnes étaient exportées au Japon, très loin des 6 157 tonnes de 2009.
Arosmik, le 08 mars 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis