Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Le concept de « métrosexuel » en Corée du Sud

25 mars

Tendance – Concept inventé par Mark Simpson en Angleterre en référence à David Beckham, le terme de métrosexuel a fait un saut en Extrême-Orient pour s’installer dans la société coréenne. Prenez tout d’abord la définition : jeune homme qui a de l’argent à dépenser, vivant dans une métropole, ayant une profession particulière (modèle, média, musique, sport, etc.), prenant soin de son esthétisme et aimant être regardé. Maintenant, allez dans la rue, peut-être dans celles de Gangnam ou Cheongdam-dong, les plus huppées de la capitale. Les Coréens ressemblent beaucoup à ce modèle d’homme moderne, et leur appellation ici n’est pas sans laisser penser au terme de métrosexuel : les « tribus toilettées ». Ces hommes n’hésitent pas à se maquiller légèrement lorsqu’ils vont travailler ou lorsqu’ils sortent en soirée. La vieille idée qui accordait souvent le côté fashion et beau aux homosexuels passe à la trappe. Les hommes aiment être beaux et fantaisistes lorsqu’ils s’habillent le matin. Il n’y a qu’à voir l’augmentation des ventes des produits cosmétiques pour homme. Les jeunes n’hésitent plus à se mettre des lotions colorées, mêlant un fond de teint, une lotion et une crème pour le soleil. Ils sont de plus en plus nombreux à adopter des crèmes anti-UV pour ne pas avoir la peau trop noircie par les rayons du soleil. La peau devient importante à leurs yeux, tout comme la mode avec des chemises et des lunettes de soleil de plus en plus fashions. D’après le groupe de cosmétique Amore Pacific, le marché des cosmétiques pour homme aurait représenté pas moins de 580 milliards de wons l’an dernier et devrait croître de 3 à 5% cette année d’après les estimations. Le groupe a même décidé d’ouvrir un magasin de cosmétiques pour homme « Men Studio » dans le nord de la capitale pour répondre aux attentes de ces consommateurs. La cible est extrêmement précise : les hommes de 26 à 32 ans, diplômés d’écoles, aujourd’hui employés, qui comprennent que la beauté et la toilette sont nécessaires aujourd’hui. La clientèle est à 60% masculine, les femmes venant acheter des produits pour leur petit-ami. Avant, la consommation de produits pour homme se faisait sur Internet, pour éviter aux hommes de se sentir embarrasser en entrant dans une boutique de cosmétiques pour fille. La tendance a changé. Les BB Cream et autres phares à paupières deviennent des produits tendances, surtout pour les hommes sortant dans les clubs le soir.
Arosmik, le 25 mars 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis