Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Les « cafés à eaux » arrivent en Corée

22 mars

Tendances – A Séoul, on ne peut pas dire qu’il soit difficile de trouver un café lorsque l’on se promène dans la rue. Que ce soit une chaîne internationale, locale ou un petit café indépendant, il y a toujours un endroit pour prendre un espresso. Mais certains sentent une nouvelle tendance prendre forme pour passer au-delà de ce marché saturé, comme CJ.net, filiale culturelle et de loisirs du groupe d’agroalimentaire Cheiljedang Corporation. En lançant hier son premier café proposant une grande variété d’eaux, la tendance du « bien-être » semble refaire surface. Baptisé « Drop says drop », cette chaîne de « café à eaux » propose un nouveau genre de produits qui pourrait bien accrocher les Coréens, population sophistiquée et fan de nouveautés. Le groupe CJ qui détient déjà une grande part des cafés (Starbucks, Coffee Bean, Hollys Coffee et Twosome Place) a donc décidé de diversifier son offre en entrant dans un marché de niche. Ce café, dont le lancement est le premier du genre sur le marché coréen, sera un « nouveau lieu multiculturel où les clients pourront expérimenter un nouveau type de consommation installés confortablement », annonçait Kim Heung-Ki, responsable de CJ.net. Il faut dire que ce type de café n’est pas inédit dans le monde. Depuis plusieurs années déjà, la tendance a envahit les plus grandes capitales du monde de Paris à New York en passant par Londres. Les « cafés à eaux » du groupe proposeront un total de 25 eaux minérales du monde entier, dont les eaux de la source française Evian, la Voss de Norvège, l’Aqua Panna d’Italie et la Gerolsteiner d’Allemagne. Pour correspondre au mieux aux attentes de la clientèle coréenne, les cafés offriront des sous-menus composés de tés, d’autres boissons et de desserts à la glace pilée, comme les très connus « Pat Bingsu » (à la pate d’haricots rouges). Les prix varieront de 1,000 won à 20,000 wons. CJ.net a bien analysé les « bars/cafés à eaux » de Paris et New York qui vendent leur produit à des prix plus élevés que de simples jus de fruits ou cafés. Le groupe souhaite ainsi changé la tendance de la « culture du café » et rebondir sur une vague du « bien-être » qui s’essouffle. La chaîne « Drop says drop » a ouvert trois « cafés » simultanément dans la péninsule : un dans la capitale au CJ E&M Center de Sangam-dong à Mapo et deux autres dans la ville de Busan à l’aéroport international de Gimhae et à proximité de la plage de Haeundae. La politique d’expansion sera agressive selon le porte-parole du groupe avec des ouvertures rapides dans les quartiers piétons de Myong-dong, du Sud de Séoul (Gangnam) et de Hongdae. D’après les données de cette industrie, le marché de l’eau aurait atteint 450 milliards de wons l’an dernier, un chiffre en augmentation constante depuis l’autorisation de la vente de bouteille d’eaux en 1995.
Arosmik, le 22 mars 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis