Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Le bureau du premier ministre, lieu d'investigation

23 mars

Justice – Pour la première fois dans l’histoire de la Corée, reporters, avocats, juges et procureurs mettront les pieds dans le bureau du Premier Ministre. Non, Chung Un-Chan n’est pas au cœur d’une affaire judiciaire. Il faut revenir 5 ans en arrière et l’époque où Han Myeong-Sook (à droite ci-dessous) occupait le bureau sous l’administration de Roh Moo-Hyun (2006). La politicienne sexagénaire est au cœur d’un scandale de pot-de-vin. D’après les enquêteurs, elle aurait accepté un pot-de-vin de 50 000 dollars pour aider un homme d’affaires à entrer dans une entreprise d’Etat. L’ex-Premier Ministre dément fermement cette accusation depuis le début de l’affaire. Malgré l’opposition du gouvernement, la reconstitution aura bien lieu. Car c’est dans cette salle que le pot-de-vin aurait été donné. Selon les procureurs, deux enveloppes contenant l’argent en cash aurait été donné par Kwak Young-Wook, président de Korea Express, lors d’un dîner le 20 décembre 2006, en présence de Chung Sye-Kyun du parti démocratique d’opposition ainsi que du ministre de la construction et des transports de l’époque, Kang Dong-Seok. Si ces deux invités disent qu’ils n’ont vu aucun échange d’enveloppes, la cour souhaite en avoir le cœur net en reconstituant le dîner pour voir s’il était possible ou non de procéder à cet échange sans que les invités s’en aperçoivent. Lors de la reconstitution, on peut dire que Han Myeong-Sook semblait plutôt décontractée, blaguant avec les officiels à l’entrée du bâtiment et constatant à haute voix que le bureau n’avait pas tant changé que cela. Si les juges et avocats se sont permis d’interrompre quelques fois la reconstitution pour interroger la principale suspecte, les journalistes pensent que Han pourrait être disculpée suite à cette mise en scène. Elle qui a récemment annoncé sa volonté d’être candidate pour le poste de maire de Séoul le 2 juin prochain pourrait également être aidé par le témoignage d’un garde du corps. Selon lui qui était à côté de la Premier Ministre tout au long du repas « Han est sortie de la salle en première sans rien dans les mains et n’aurait pas eu le temps de mettre une enveloppe dans sa poche ». Han Myeong-Sook est l’un des poids lourds du parti d’opposition et l’un des principaux candidats pour la mairie de Séoul. L’affaire prend donc une envergure importante dans les médias coréens, à trois mois des élections locales.
Arosmik, le 23 mars 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis